Logo_centho_def_boon

Notre histoire

Lorsque Centho a été fondé en 2002, rien ne prouvait que l’on puisse trouver les chocolats sur les coussins du Ritz de Londres, l’hippodrome d’Ascot ou encore le Mitsukoshi, le plus ancien grand magasin du Japon. Le nom de société “Centho” regroupe les deux prénoms des personnes les plus proches de Geert et Els: leurs enfants Centa et Thomas.

Champion du monde!

La récompense ultime est venue en 2013 lorsque Geert a remporté une médaille d’or aux World Chocolate Awards à Londres avec sa praline Caramel-Salin. Un titre qu’aucun chocolat belge n’a jamais réalisé auparavant. Semblable à une médaille d’or olympique dans le sport!

Meilleur chocolat belge

La Fragola a été élue meilleure praline belge en 2012. Il s’agit d’une couche de fraises de la forêt sauvage, agrémentée d’une ganache d’origine ivoirienne et d’un zeste de mandarine.

Origine

Le mot est explicite. Le chocolate que nous utilisons provient d’une région spécifique. Le goût unique de chaque chocolat est le résultat d’un environnement typique, du sol et du climat dans lesquels pousse le cacaoyer. Ajoutez à cela une méthode de séchage et de fermentation des fèves proper è chaque région et vous obtenez un goût clairement identifiable pour chaque chocolat d’origine.

Original jusqu’au bout…

Avec une précision exquise Centho choisit toujours des ingrédients précieux qui font un véritable joyau de chaque praline. C’est dans ce même esprit que nous recouvrons nos pralines d’un chocolat unique. Le chocolat de notre choix, le Macondo (60%) de la Colombie, fortement caractéristique, avec des touches de vanille et de poivre, tout en combinant des tons amères et des sa- veurs sucrées subtiles, est préparé sur place comme chocolat de couverture selon des méthodes artisanales. Ça aussi, c’est la Centhology.

Geert Decoster

Geert Decoster a posé les bases de sa connaissance du chocolat à l’école Elishout de Bruxelles pendant six ans. Il a ensuite affiné ses connaissances en France au sein de la célèbre “Ecole de Bellouet” et a ensuite exploré le côté technique du chocolat avec “Jean-Pierre Richart”, un maître du commerce. Ici aussi en Belgique, il continue de se former pour être au courant des dernières tendances.

Logo_centho_def_boon

Notre histoire

Lorsque Centho a été fondé en 2002, rien ne prouvait que l’on puisse trouver les chocolats sur les coussins du Ritz de Londres, l’hippodrome d’Ascot ou encore le Mitsukoshi, le plus ancien grand magasin du Japon. Le nom de société “Centho” regroupe les deux prénoms des personnes les plus proches de Geert et Els: leurs enfants Centa et Thomas.

Champion du monde!

La récompense ultime est venue en 2013 lorsque Geert a remporté une médaille d’or aux World Chocolate Awards à Londres avec sa praline Caramel-Salin. Un titre qu’aucun chocolat belge n’a jamais réalisé auparavant. Semblable à une médaille d’or olympique dans le sport!

Meilleur chocolat belge

La Fragola a été élue meilleure praline belge en 2012. Il s’agit d’une couche de fraises de la forêt sauvage, agrémentée d’une ganache d’origine ivoirienne et d’un zeste de mandarine.

Origine

Le mot est explicite. Le chocolate que nous utilisons provient d’une région spécifique. Le goût unique de chaque chocolat est le résultat d’un environnement typique, du sol et du climat dans lesquels pousse le cacaoyer. Ajoutez à cela une méthode de séchage et de fermentation des fèves proper è chaque région et vous obtenez un goût clairement identifiable pour chaque chocolat d’origine.

Original jusqu’au bout…

Avec une précision exquise Centho choisit toujours des ingrédients précieux qui font un véritable joyau de chaque praline. C’est dans ce même esprit que nous recouvrons nos pralines d’un chocolat unique. Le chocolat de notre choix, le Macondo (60%) de la Colombie, fortement caractéristique, avec des touches de vanille et de poivre, tout en combinant des tons amères et des sa- veurs sucrées subtiles, est préparé sur place comme chocolat de couverture selon des méthodes artisanales. Ça aussi, c’est la Centhology.

Geert Decoster

Geert Decoster a posé les bases de sa connaissance du chocolat à l’école Elishout de Bruxelles pendant six ans. Il a ensuite affiné ses connaissances en France au sein de la célèbre “Ecole de Bellouet” et a ensuite exploré le côté technique du chocolat avec “Jean-Pierre Richart”, un maître du commerce. Ici aussi en Belgique, il continue de se former pour être au courant des dernières tendances.